Achat de pressostat industriel : les notions à connaître

Les notions principales à connaître concernant l'achat de pressostats industriels sont essentiellement constituées du type de pressostat : mécanique ou électronique, de son type de commutation Normalement Ouvert ou Normalement Fermé, du besoin de réglage de la valeur d’hystérésis, de l’indice de protection nécessaire à son domaine d’application. Le choix du matériau composant les membranes des pressostats mécaniques est également important. Si ce n'est déjà fait, consultez d'abord notre guide sur la définition d'un pressostat et son fonctionnement. Ce dossier fait partie de notre guide des pressostats.

L'hystérésis d'un pressostat

L’hystérésis est la valeur obtenue ente la pression montante et descendante d’un fluide. La commutation a lieu dès lors que cette valeur est atteinte. Le pressostat change alors d’état et un nouveau cycle redémarre. Les pressostats électroniques permettent un réglage plus précis de la valeur d’hystérésis que les pressostats mécaniques.
En savoir plus sur l'hystérésis d'un pressostat.

Type de commutation d'un pressostat

Deux types de commutations existent : celle dite Normalement Ouverte (N0) et celle Normalement Fermée (NF) Un pressostat à contact Normalement Ouvert ferme le circuit en fonction de la valeur de pression déterminée initialement alors que le contact Normalement Fermé l’ouvre. De nombreux pressostats inverseurs permettent l’une ou l’autre action.
En savoir plus sur le type de commutation d'un pressostat.

Indice de protection (IP) d'un pressostat

Le niveau de protection d’étanchéité des boîtiers d’équipements électriques est défini par son indice de protection. Il garantit, en fonction de son niveau, l’absence de pénétration de corps étrangers solides ainsi que l’absence de pénétration d’eau. Les indices les plus courants sont IP 65 pour les zones ATEX et explosibles et IP67 pour les pressostats précâblés.
En savoir plus sur l'indice de protection (IP) d'un pressostat.

Type de membrane d'un pressostat

Plusieurs matériaux composant les membranes et les joints des pressostats sont utilisés en fonction du fluide qu’elles vont rencontrer. Les matériaux les plus couramment utilisés pour les fluides de type air et huiles sont en NBR (Nitrile). Pour l’eau et certains gaz, le matériau préconisé est l’EPDM (Caoutchouc Ethylène - Propylène Fluoré) et enfin pour d’autres fluides hydrauliques et l’essence, celui préconisé est en FKM (Viton - Elastomère fluoré).
En savoir plus sur le type de membrane d'un pressostat.

Durée de vie d'un pressostat

Les pressostats sont des composants robustes et disposent ainsi d’une longue durée de vie (avec un avantage sur ce point pour les pressostats électroniques). Un usage dans les conditions prévues par la fiche technique, particulièrement quant aux températures et plages de pression garantit un nombre de cycles très important.
En savoir plus sur la durée de vie d'un pressostat.

Articles de blog récents

La durée de vie d’un pressostat

La durée de vie d’un pressostat

Il est difficile de déterminer avec précision la durée de vie d’un pressostat. Elle est indiquée en nombre de cycles. La durée de vie dépend des conditions nominales indiquées dans la fiche produit du pressostat et est essentiellement liée à celle de la cellule de mesure. Les pressostats sont...
Lisez plus
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Le type de membrane d’un pressostat

Le type de membrane d’un pressostat

Le type de membrane est un élément primordial puisqu’il va assurer au pressostat un fonctionnement optimum pour une longue période en limitant au maximum les fuites. Pour choisir le matériau, il convient de tenir compte du fluide circulant dans le pressostat. Les trois matériaux principaux sont...
Lisez plus
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
L’indice de protection (IP) d’un pressostat

L’indice de protection (IP) d’un pressostat

L’indice de protection IP permet de définir le niveau de protection d’étanchéité des boîtiers d‘équipements électriques en accord avec la norme CEI 60529 (anciennement DIN 40050 - Partie 2). Les points suivants sont vérifiés : Pénétration de corps étrangers solides tels que des poussières...
Lisez plus
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Le type de commutation d'un pressostat

Le type de commutation d'un pressostat

Il existe deux types de commutation pour les pressostats : le contact dit normalement ouvert (NO) et le contact dit normalement fermé (NF). Les pressostats sont souvent équipés d’un inverseur intégré permettant l’un et l’autre type de commutation. Une large gamme de pressostats électroniques peut...
Lisez plus
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
L'hystérésis d'un pressostat

L'hystérésis d'un pressostat

Le mot « hystérésis » vient du grec « histeros » et signifie « postérieur ». Il se traduit en Allemand par « effet secondaire». De façon générale, l’hystérésis est le caractère persistant d’un phénomène après la fin du processus qui l’a produit. L’on constate un « effet retard » dans le retour à...
Lisez plus
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

S'enregistrer

Nouveau compte S'inscrire

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous ou réinitialisez votre mot de passe